Qui sommes-nous ?

La fédération FDN regroupe des Fournisseurs d'Accès à Internet associatifs se reconnaissant dans des valeurs communes : bénévolat, solidarité, fonctionnement démocratique et à but non lucratif ; défense et promotion de la neutralité du Net.

À ce titre, la fédération FDN se donne comme mission de porter la voix de ses membres dans les débats concernant la liberté d'expression et la neutralité du Net.

Elle fournit à ses membres les outils pour se développer et répondre aux problématiques qui concernent l'activité de fournisseur d'accès à Internet.

La Fédération FDN dévoile le baromètre FTTH

Paris, le 5 janvier 2019

La Fédération FDN rend aujourd'hui public son outil d'analyse des Réseaux d'Initiative Publique (RIP) : le Baromètre FTTH. Cet outil a pour but de visibiliser les RIP FTTH en France et d'analyser leur adéquation avec les besoins des petits Fournisseurs d'Accès à Internet tels que ceux membres de la Fédération FDN.

Bienvenue à Baionet, nouveau membre de la Fédération FDN !

logo baionet
Leur adhésion a été validé par vote du CA le lendemain de ce noël 2018, et nous sommes heureux de pouvoir annoncer que Baionet intègre officiellement la fédération des fournisseurs d'accès Internet associatifs ! Baionet est un tout jeune FAI associatif basé à Bayonne. Cela faisait une années que des membres de la Fédération accompagnaient ce projet d'association, et c'est un plaisir de voir qu'il ait abouti. Bienvenue Baionet !

En Espagne, les réseaux télécoms citoyens entravés par des pratiques clientélistes

La fédération des fournisseurs d'accès Internet associatif (alias FFDN) soutient l'initiative de la fondation Guifi.net en Espagne, qui se heurte à des pratiques anti-concurentielles l'empêchant de poursuivre le développement de son réseau de communication électronique communautaire.
 
Nous relayons ci-dessous la publication rédigée de Netcommons.eu et de la Quadrature du Net, ainsi que le communiqué de presse de Guifi.net

Lettre ouverte à Sébastien Soriano et Stéphane Richard

Messieurs,

Le déploiement de la fibre optique suit son cours en France.

Comme le souligne la Commission dans la note C(2017) 8038 transmise à l'ARCEP le 24 novembre 2017 et disponible en ligne, il est en train de se constituer un réseau entre quelques opérateurs de boucle locale mutualisée, qui n'est pas accessible à bon nombre d'opérateurs, et donc de marchés. En particulier, l'absence d'une offre activée entraîne une réduction sensible de la diversité des offres, et donc un retard notable sur certains marchés (voir à ce sujet l'analyse de marché du fixe publiée par l'ARCEP, analyse à laquelle répondait la Commission).

Pages

Revue de presse

[NextInpact] 2015-2020, les nouveaux défis de la loi Renseignement

Peu avant l’été, la mission d’information a rendu son rapport sur l’application de la loi Renseignement. Nous nous sommes plongés dans ce fleuve de 217 pages, fort de nombreuses propositions. Un cours d’eau menacé par ailleurs par une jurisprudence européenne de plus en plus sensible sur les données personnelles.

[NextInpact] Conservation des données de connexion : la justice de l'UE siffle la fin du match, ou presque

Après des années d’attente, la Cour de justice de l’UE s’est penchée sur des sujets qui concentrent les attentions des associations de défense des libertés numériques : l’obligation de conservation généralisée des données de connexion, la transmission de ces données aux services du renseignement notamment. Deux sujets ayant fait l'objet de deux arrêts. Analyse.

[Le Monde] La justice de l’UE s’oppose à la collecte massive des données de connexions Internet et téléphoniques par les États

Selon la Cour de justice de l’UE, les Etats européens ne peuvent pas réclamer aux opérateurs une collecte massive des données de connexions à des fins judiciaires et de renseignement.

Repéré sur les sites et blogs des membres de la fédé

Arpentage du rapport de Mounir Mahjoubi sur le tracage des données mobiles dans le cadre de la lutte contre le coronavirus

Jeudi 9 avril 2020, nous avons organisé l'arpentage du rapport de Mounir Mahjoubi, intitulé Traçage des données mobiles dans la lutte contre le Covid-19 et publié le 6 avril 2020. Cette note parlementaire a été transmise le 6 avril 2020 aux député·e·s. Nous avions envie de vous partager ce qui s'est passé pendant ces deux heures et ce que nous en avons retenu, car cela nous paraît indispensable.

Dérives sécuritaires et surveillance, jusqu'où irons nous ?

Le 10 mars à Strasbourg se tiendra le procès de Jules, militant strasbourgeois. Il risque 1 an de prison et 15 000€ d'amende pour avoir refusé de donner son ADN et ses empreintes lors d'une garde à vue dont il est ressorti libre. Les associations Alsace Réseau Neutre et Hackstub, espaces de critique et de construction du numérique, soutiennent Jules dans son choix du refus et demandent l'arrêt de la surenchère sécuritaire, particulièrement forte avec le développement des nouveaux outils numériques.

Que fait la Police ? Elle se renseigne…

Les FAI membres de la FFDN ont reçu une sollicitation amicale de la Direction Centrale de la Police Judiciaire visant à favoriser une collaboration. En gros, l’idée est de faciliter le travail de la police en identifiant une personne à contacter pour obtenir des renseignements et en recensant les catégories de données disponibles pour chaque utilisateur.