Qui sommes-nous ?

La fédération FDN regroupe des Fournisseurs d'Accès à Internet associatifs se reconnaissant dans des valeurs communes : bénévolat, solidarité, fonctionnement démocratique et à but non lucratif ; défense et promotion de la neutralité du Net.

À ce titre, la fédération FDN se donne comme mission de porter la voix de ses membres dans les débats concernant la liberté d'expression et la neutralité du Net.

Elle fournit à ses membres les outils pour se développer et répondre aux problématiques qui concernent l'activité de fournisseur d'accès à Internet.

La Fédération FDN prend position contre le blocage administratif prévu dans le projet de loi de M. Cazeneuve

Cazeneuve

L'Assemblée nationale s'apprête à examiner le projet de loi dit « Terrorisme » présenté par Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur.
Ce projet prévoit entre autres des mesures visant à imposer aux fournisseurs d'accès à internet (FAI) de bloquer l'accès à certains sites, si ceux-ci sont décrétés comme faisant l'apologie du terrorisme.
En tant que regroupement de FAI, la Fédération FDN exprime son désaccord avec ces dispositions du projet de loi et encourage les citoyens à participer à la campagne menée par la Quadrature du Net, pour plusieurs raisons.

La Fédération FDN sera présente à la fête de l'Humanité 2014

Chaque année, la fête de l'Humanité abrite un village associatif.
Cet espace est investi par différentes structures pour qu'elles puissent se présenter et sensibiliser le public du festival à leurs actions…le tout dans la bonne humeur !

Deux membres de la Fédération FDN au FOREJE à Poitiers

pleiniere-foreje

Du 26 au 28 août 2014, FDN et LDN, membres de la Fédération FDN, étaient invités par l'association des petits débrouillards à participer au FOREJE, le FORum Européen des Jeunes Engagés, qui se déroulait pour cette édition 2014 au sein du campus universitaire de Poitiers.

Analyse de SDTAN : Ardèche-Drôme Numérique

Le premier SDTAN analysé par la Fédération est celui d'Ardèche-Drôme Numérique. Il est disponible sur leur site, ou sur celui de l'ARCEP.

Il obtient la note globale de 9/10.

Points positifs retenus: le gigabit comme cible, la volonté d'un développement économique local autour du numérique, l'ouverture aux acteurs, la bonne connaissance du territoire, la volonté de commencer par les zones blanches et grises.

Points négatifs retenus: pas de mise à jour depuis un an (le document annonce une mise à jour semestrielle, donc deux versions de retard).

Pages

Revue de presse

[NextInpact] Open source, libre et communs : contribuer ne nécessite pas de développer

Capture d'écran de l'article de Nextinpact

Si l'open source et le logiciel libre gagnent du terrain dans notre quotidien, nous ne sommes en général que des bénéficiaires de ces communs. Habitués à une position de consommateur dans un écosystème numérique ouvert, pourtant pensé avec une certaine symétrie. Participer est donc possible, même si vous n'êtes pas développeur. [...]

Repéré sur les sites et blogs des membres de la fédé

Arpentage du rapport de Mounir Mahjoubi sur le tracage des données mobiles dans le cadre de la lutte contre le coronavirus

Jeudi 9 avril 2020, nous avons organisé l'arpentage du rapport de Mounir Mahjoubi, intitulé Traçage des données mobiles dans la lutte contre le Covid-19 et publié le 6 avril 2020. Cette note parlementaire a été transmise le 6 avril 2020 aux député·e·s. Nous avions envie de vous partager ce qui s'est passé pendant ces deux heures et ce que nous en avons retenu, car cela nous paraît indispensable.

Dérives sécuritaires et surveillance, jusqu'où irons nous ?

Le 10 mars à Strasbourg se tiendra le procès de Jules, militant strasbourgeois. Il risque 1 an de prison et 15 000€ d'amende pour avoir refusé de donner son ADN et ses empreintes lors d'une garde à vue dont il est ressorti libre. Les associations Alsace Réseau Neutre et Hackstub, espaces de critique et de construction du numérique, soutiennent Jules dans son choix du refus et demandent l'arrêt de la surenchère sécuritaire, particulièrement forte avec le développement des nouveaux outils numériques.

Que fait la Police ? Elle se renseigne…

Les FAI membres de la FFDN ont reçu une sollicitation amicale de la Direction Centrale de la Police Judiciaire visant à favoriser une collaboration. En gros, l’idée est de faciliter le travail de la police en identifiant une personne à contacter pour obtenir des renseignements et en recensant les catégories de données disponibles pour chaque utilisateur.